Chemise#10 : Storyboard de l’assemblage, 2/4

Classé dans : Coudre une chemise de A à Z, L'atelier | 4

On continue notre storyboard aujourd’hui avec le dos et les empiècements d’abord, la construction du col ensuite. Si vous avez manqué le premier épisode, c’est ici. J’aime bien faire le col avant les manches, parce qu’il y a moins de matière à manier quand on pique à la machine que lorsque l’on fait l’inverse. De plus, les manches demandent plus de préparation, ce que je détaillerai la semaine prochaine.

 

Pinces du dos.

  • Je les couds en deux fois, à partir du centre.
  • Aux extrémités, je laisse 1 à 2 cm de platitude pour que la fin de pince soit plus discrète.
  • Aux extrémités, je ne fais pas de point d’arrêt et coupe le fil à 1,5 cm. J’ai vu cela sur la chemise disséquée : rien n’avait bougé. Et vu la finesse de la matière, on est certain de ne pas faire une grosse boule de fil à la fin. (FIG. C)

storyboard assemblage chemise pinces empiècements

Empiècements et Dos.

  • Je couds les empiècement qui prennent le dos en sandwich. Respecter l’ordre et le sens indiqués sur le croquis.
  • Il est normal et même souhaitable que le dos montre une légère pente de chaque côté alors que les empiècements ont des bords droits : cela permet de créer une petite pince au niveau de l’omoplate pour épouser la forme du haut du dos. (FIG. D)
  • J’ouvre la couture soit au fer soit à l’ongle. Donc à partir de maintenant je dirai seulement « ouvrir la couture » et vous choisirez ce qui vous donne le meilleur résultat dans le moins de temps.

Empiècements et Devant.

  • Je place la chemise sur moi et ajoute le devant correspondant pour être sûr de ne pas me tromper.
  • Je dispose le devant entre les empiècements, dont je retourne le couturage et que j’épingle.
  • Ensuite arrive un passage un peu technique et bizarre quand on le fait les premières fois. Il s’agit de sortir la partie à coudre sur un côté, sans perdre l’alignement des trois morceaux, puis de coudre en place les trois épaisseurs (attention de ne pas prendre des épaisseurs en trop).
  • Ouvrir la couture. (FIG. E)
  • Surpiquer les empiècements au niveau du dos et des devants. (FIG. F)

Dessous de col et Porte-baleines.

  • Je place le morceau de col incomplet (endroit) sous le dessous de col (endroit).
  • Je replie le coin inférieur du dessous de col (celui qui sera ensuite attaché au pied de col, pas l’autre !) sur l’envers.
  • Je surpique en deux fois, en prenant en compte qu’il y a 15 mm de marge pour la butée de la baleine (1 cm de couture et 5 mm de surpiqûre). Evaluer la largeur du canal en fonction de votre baleine de renfort (il doit être environ 2mm plus large). (FIG. G)

 

storyboard assemblage chemise dessous de col

 

Assemblage du col.

  • Entoiler le dessus de col (envers), soit avec du thermo, soit avec de la toile de coton non blanchie. Le morceau de triplure doit être quelques millimètres plus étroit que le morceau de col pour ne pas gêner l’assemblage. (FIG. H)
  • Endroit/Endroit, superposer les deux morceaux de col au niveau du petit bord. Faire dépasser le dessous de col de 3 mm. environ. Piquer le petit bord à 1 cm en prenant pour repaire le dessous de col. (FIG. I)
  • Reproduire la même chose de l’autre côté. Le dessus de col « gondole », le dessous de col est lisse. (FIG. J)
  • Résorber l’excédent de dessus de col en repliant les marges de couture du côté du dessous de col, et piquer le bord du col. (FIG. K)
  • Rogner les pointes, et retourner par le dernier bord libre, qui sera cousu sur le pied de col.

 

storyboard assemblage chemise col

 

Pied de Col.

  • Entoiler le pied de col intérieur de la même manière que le dessus de col. (FIG. L)
  • Retourner le couturage d’assemblage à la chemise sur l’envers et le piquer en place. (FIG. M)

 

storyboard assemblage chemise pied de col

Pied de col et Col.

  • Disposer les pieds de col et le col les uns sur les autres en faisant attention au sens et à l’ordre.
  • Piquer les deux pieds de cols entre eux et, au milieu, le col. J’ai dessiné un des pieds de col plié pour que l’on voit mieux dans quel ordre et sens placer les morceaux, mais dans la réalité tout est à plat, bien entendu. (FIG. N)
  • Ouvrir la couture.

 

La suite se trouve dans l’épisode 3. D’ici là, bonne couture !

A.

4 Réponses

  1. Françoise W.
    Bonjour Augustin,
    J’ai calé sur l’explication de l’assemblage du devant avec l’empiètement. Si j’ai bien compris, on prend le devant en sandwich entre les 2 empiècements et on coud ces 3 épaisseurs ensemble ce qui revient à faire une couture à l’intérieur d’un tuyau – ou à coudre sur l’envers en ayant le tissu sur l’endroit…le dessin n’est pas hyper clair car il fait apparaître les épingles sur la ligne de surpiqûres et non perpendiculairement à la couture comme habituellement, c’est là que quelque chose m’échappe. Est-ce qu’on a assez d’espace pour procéder comme cela ? Est-ce qu’on coud sur les épingles ? Faut-il une machine spéciale comme évoqué dans la dissection ;0)…
    Merci et bravo pour ces storyboards d’assemblage de chemise, c’est très intéressant même pour les couturiers(-ières) chevronnés(ées) : j’y ai appris plein de petites choses pratiques et des termes que je ne connaissais pas (couturage par exemple).
    • Augustin
      Chère Françoise,
      Je réponds un peu tard pour vous remercier de votre message. En effet c’est l’étape la plus dure à expliquer et à dessiner. J’ai mis des épingles pour montrer quelles épaisseurs sont à piquer mais en principe je n’en mets pas. Si on en met en effet elles doivent être perpendiculaires à la ligne d’assemblage et mon dessin n’est pas correct de ce point de vue. Quand j’ai un moment je fais un petit article en photos là-dessus spécifiquement avec la prochaine chemise que je fais pour un ami, qui a un envers clairement différent de l’endroit – plus lisible donc.
      À bientôt !
  2. Bonsoir Augustin,
    Comme Françoise, je cale aussi. Mais j’ai l’impression que cette couture d’empiècement/devant ressemble à ce qui se fait en lingerie, à l’étape du gousset d’un slip. L’entrejambe est constituée de 2 épaisseurs (tissu extérieur et tissu intérieur de propreté) et il prend en sandwich la partie devant du slip et la partie dos. Parfois, on roule la matière pour accéder à la 2e couture, parfois on retourne les pièces qui se contorsionnent pour exécuter la 2e couture finale. Je peux me tromper, mais la description faite ici y ressemble.
    Très intéressant ce travail de légiste sur une chemise.
    • Augustin
      Bonjour ,

      Je vais essayer de faire un « zoom » sur cette étape. En fait, c’est la technique que l’on appelle (je l’ai su après) du montage « en fourreau ». Ce n’est ni plus ni moins que « endroit contre endroit » à chaque fois. Mais comme l’empiècement vient au-dessus et en-dessous du devant (ou du dos), cela donne un petit fouillis en apparence.

      Bon courage et à bientôt

Laissez un commentaire