Chemise#08 : dissection d’une chemise pt 4

Bonjour ! Dernier épisode de cette lente mais passionnante dissection (ce le fut pour moi en tout cas) d’une chemise du commerce. Après les poignets, les manches, les coutures rabattues et le col, il ne reste plus guère que le dos, les devant, mais surtout cette pièce centrale : l’empiècement. Je terminerai avec les pinces du dos et l’ourlet étroit du bas, et notre chemise sera alors complètement déconstruite.

 

Les Empiècements pour tenir le tout.

Celles et ceux qui n’ont jamais cousu de chemise risquent peut-être de trouver les prochaines lignes un peu ardue. Mais il faut que je fasse un petit rappel de comment on apprend à monter les empiècements dans les livres de couture – encore une fois, je n’ai pas la science infuse, et les livres que je citent sont ceux que j’ai pu lire, et je pense qu’on  peut trouver d’autres techniques ailleurs.

L’empiècement est la partie de la chemise qui repose sur les omoplates et s’étend jusqu’aux épaules. Du patron du buste de base il prend un peu du devant, passant au-delà de la ligne d’épaule, et surtout pas mal du haut du dos. Il est donc la pièce qui relie dos et devants. Sur lui viennent s’attacher également les manches, de sorte qu’il se trouve au centre de la chemise, en double épaisseur pour plus de solidité et de confort.

 

Monter un empiècement.

Coudre un empiècement peut se faire de plusieurs manières, mais en voici une assez classique. L’empiècement intérieur et l’extérieur prennent le dos en sandwich et sont cousus avec lui. Puis ils sont repassés à l’endroit et surpiqués. Puis l’empiècement intérieur est cousu à chaque devant correspondant, la marge de couture repassée dans l’empiècement. La marge de couture de l’empiècement extérieur enfin est repliée, l’empiècement extérieur vient recouvrir la couture précédemment faite et on surpique le tout.

C’est une méthode qui marche. L’inconvénient est que cette marge repassée et surpiquée, si elle n’est pas surpiquée exactement au bord, peut se décoller légèrement et gondoler, ce qui n’est pas très esthétique. On pourrait inverser empiècement extérieur et intérieur, me direz-vous, et l’idée serait bonne, même si cela n’enlèverait la dimension un peu approximative.

Vous suivez toujours ?

Voici maintenant la solution proposée par cette marque de prêt-à-porter.

 

Comment se prendre la tête avec 4 morceaux de tissu.

 

Voici les empiècements, vus de l’extérieur, le devant à droite, le dos sur le clavier de l’ordinateur.

coudre couture empiècements chemise homme

 

Je commence à défaire la surpiqûre d’un devant. Hélas, au lieu de garder la couture d’assemblage, je me rends compte que je suis en train de tout défaire. Et je veux que tout se fasse étape par étape. La piqûre d’assemblage était tellement fine à l’intérieur que j’ai bien mis 5 minutes à l’identifier.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Je me dis donc : les devants ont été pris dans une couture par les empiècements, comme ce que je décrivais, mais pour le dos, un peu plus haut : « L’empiècement intérieur et l’extérieur prennent le dos en sandwich et sont cousus avec lui. Puis ils sont repassés à l’endroit et surpiqués. »

Du coup, je regarde comment le dos a été cousu. Sur l’endroit de la chemise, l’empiècement est surpiqué. Mais… il semble aussi avoir été assemblé par la méthode du « sandwich ». Vous voyez le problème se profiler ? Comment assembler les deux devants, et le dos par cette méthode ?

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Le confirmation est donnée lorsque je retourne le dos, sur la photo ci-dessous, et est même assortie d’une énigme supplémentaire. Regardez bien. L’endroit de la chemise est surpiqué (partie haute). L’envers ne l’est pas (partie retournée avec l’épingle). cela confirme que le dos a été assemblé avec les empiècements placés en sandwich j’ai bien vérifié que l’endroit n’avait pas juste été surpiqué).

Mais la surpiqûre n’apparaît pas sur l’envers. alors comment cela se fait-il, DIANTRE ? On aurait surpiqué l’endroit, avant d’assemblé l’envers ? impossible ! à ce jour, toujours pas de réponse…

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Voilà la couture en train d’être décousue.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

En zoomant : on voit sur l’endroit décousu une double rangée de points : assemblage puis surpiquage.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Retour aux devants, qui me narguent du haut de leurs surpiqûres impeccables.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Alors, je me demande si on n’aurait pas passé le reste de la chemise par l’encolure, afin de coudre endroit contre endroit., et je commence à passer les devants entre les deux empiècements… je suis rapidement arrêté car je n’avais ouvert qu’une côté des empiècements, celui dont j’avais extrait la manche. Il a donc fallu que je coupe sans pitié la deuxième partie de la chemise pour libérer le deuxième côté.

Ici on voit la couture du dos partiellement retournée.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Et ici un devant – j’en ai ôté les surpiqûres.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Au bout d’un moment, je n’y tiens plus : je découds entièrement le dos, et me retrouve avec les deux coutures des devants.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Voici en deux photos mon dilemme concernant la couture dos/empiècement de cette chemise. J’espère que vous suivez toujours… ! D’abord l’empiècement extérieur : 3 lignes de couture. Une au centre est la couture d’assemblage ; les deux liges au-dessus et en dessous ont été faites en même temps, par la surpiqûre finale. Classique

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Le problème c’est cette deuxième photo. L’empiècement intérieur (contre la peau) présente 2 lignes de couture seulement. Une ligne d’assemblage, et une ligne de surpiqûre, à l’intérieur de la marge de couture, mais pas de ligne de surpiqûre visible sur l’empiècement (de l’autre côté de la ligne d’assemblage). Je peine vraiment à comprendre comme cela est possible, à part grâce à une machine dont je ne soupçonnerais pas l’existence – et quand bien même elle existerait, je ne comprends vraiment pas à quoi cela servirait de masquer une ligne de surpiqûre que personne ne vois puisqu’elle est à l’intérieur du vêtement : ça doit forcément être autre chose !!

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Voici les deux empiècements décousus.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Simple question de patronage : c’est le dos de la chemise qui est arrondi de manière à former la pince d’omoplate. Mais, c’est une remarque assez isolé, vous aurez pu vous rendre compte que je ne me suis absolument pas intéressé au patronage de cette chemise mais au contraire à sa réalisation technique.

Les marges de coutures des trois pièces (hasard ?) diffèrent chacune d’un millimètre. Est-ce moi qui cherche la petite bête ? ou est-il plus facile de prévoir ces marges pour ensuite avoir bien sous les yeux les trois pièces lorsqu’on les assemble ? A voir…

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

 

Les pinces du dos.

C’est la dernière étape. les pinces du dos, sur les chemises cintrées, permettent d’affiner la silhouette. Personnellement, si je les aimaient beaucoup au départ, j’en fais de moins en moins souvent, car j’apprécie davantage de voir un beau tissu de chemise se draper dans le dos, accompagné d’un pli ou deux d’aisance au niveau de l’empiècement – sur cette chemise il n’y en a donc pas : c’est soit plis/pas de pinces, soit pinces/pas de plis.

Si l’absence de pinces et de plis est à mon avis possible, je ne vois pas trop comment on peut avoir des plis ET des pinces : les premiers donnent du drapé, les secondes ramassent a matière sur les côtes, du coup on aurait une sorte de surplus en haut du dos qui serait ramassé en bas. Il faut que je creuse la question, et si vous avez des contre-exemples (photos bienvenues) je suis preneur !

Mais je m’égare et vous égare dans des considérations de patronage…

 

Voici une extrémité de pince. Les surprises… jusqu’au bout ! Comment finit-on une pince sans faire de bourlet aux extrémités avec un point d’arrêt ? on noue le fil de bobine avec le fil de canette, tous deux laissés libres, à la main, une fois, puis une deuxième fois, sans trop serrer… eh bien dans cette marque de prêt-à-porter on ne s’embête pas : on laisse les fils libres et… on ne fait pas de noeud du tout !

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

J’ai tiré le fil pour que vous voyiez mieux.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Les pinces ne sont pas toutes deux de même largeur. Etonnant…

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Les voilà décousues (elles sont piquées à grand point).

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

Un dernier détail pour la route. La patte de boutonnage a d’abord été formée. Puis l’ourlet du bas a été replié. Parfois on conseille de découper un rectangle juste en bas à droite pour ne pas multiplier les épaisseurs lors de la formation de l’ourlet. Mais ici non, je suppose que la machine utilisée gère parfaitement cette contrainte.

 

coudre couture empiècements chemise homme

 

 

Ma chemise est maintenant en pièce, et j’espère qu’elle vous aura permis d’apprendre des choses ! Pour ma part j’ai appris

  • Comment assembler et monter un poignet proprement
  • dessiner et monter un patte de fente capucin simplement et proprement
  • former la tête de manche en vue de la couture rabattue
  • comment on fait une couture rabattue en confection
  • comment on coupe les pointes à retourner
  • une manière propre de monter un pied de col
  • comment les empiècements peuvent être cousus au dos et aux devants de la même façon
  • qu’il n’est pas forcément nécessaire d’arrêter les coutures des pinces
  • etc…

 

J’ai été tellement enchanté par cette expérience que je suis en train de faire la même chose avec un pantalon, acheté aux fripes 3E, de belle confection. Cette fois, j’essaierai aussi d’en tirer un patron, car il convient bien à une personne à qui je dois un pantalon depuis longtemps ! En tout cas, c’est une autre paire de manches : il y a tant de détails et d’éléments différents sur un pantalon que je me demande tout simplement par quel bout le prendre ! Je vous raconterai cela une prochaine fois, quand je m’en serai sorti.

A bientôt et bonne couture à toutes et tous,

A.

Une Réponse

  1. Bonjour
    Quelle patience tu as eu de décortiquer ainsi une chemise du commerce! Mais je vois que ce travail a été riche d’enseignement pour toi .
    Ton article est très clair et j’ai pris plaisir à le lire.
    A bientôt.

Laissez un commentaire