Chemise#06 : dissection d’une chemise pt. 2

Bonjour,

 

Combien y a-t-il de pièces à couper sur une chemise ? deux devants, un dos, deux empiècements, deux manches, deux pieds de col et deux cols, quatre poignets, deux plaquettes de manches et deux parementures de plaquettes : 19 pièces différentes sans compter les entoilages, les optionnels passepoils décoratifs, hirondelles de renforts ou compartiments à baleines de cols : ça en fait du monde !

 

Continuons donc à disséquer cette pauvre chemise dont la dernière fois j’avais mis à nu le bas de la manche : poignets, plis et plaquette. Maintenant c’est aux coutures rabattues que je vais m’intéresser. Il y en a deux à faire dans la chemise : la couture, assez propre à ce vêtement, qui part du poignet, ferme la manche dans la longueur et continue en assemblant dos et devant en une seule étape ; l’autre couture rabattue permet l’assemblage de la manche au niveau de l’emmanchure.

Une couture rabattue, qu’est-ce que c’est ?

Ce paragraphe disparaîtra peut-être quand j’aurai consacré un article à ce sujet, mais pour le moment je ne l’ai pas fait. Une couture rabattue est une couture de finition, qui permet d’assembler deux côtés sans laisser à l’intérieur de marge de couture à vif, susceptible de s’effilocher ou de gêner le porteur du vêtement. Dans le même genre on connaît aussi la couture anglaise.

Dans une couture rabattue traditionnelle, on coud avec deux marges de coutures différentes, l’une petite et l’autre grande. LA grande marge est ensuite repliée sur la petite, plaquée au fer sur le tissu (généralement l’endroit) puis surpiquée pour la maintenir en place et offrir un résultat net.

 

 

Couture de côté.

Les surprises n’ont pas manqué. Je me suis tellement échiné à essayer de faire des coutures rabattues propres que je ne pouvais concevoir que cela puisse se faire autrement. Terrible erreur ! il peut y avoir un autre moyen, et il se pourrait qu’il donne même un meilleur résultat !

La première photo c’est juste pour montrer que oui dans le pap (prêt à porter) il peut y avoir des petits ratés aussi ! Au croisement entre les deux coutures rabattues, pile sous l’aisselle, vous voyez ce machin de tissu qui dépasse ? la marge de couture est ressortie et n’a pas été entièrement recouverte. Mais sinon il n’y a aucun intérêt dans ce cliché.

 

coutures rabattues chemise coudre

 

 

J’ai commencé à découdre. Le point de la machine est curieux : ce n’est pas le point noué classique que fait la piqueuse plate, c’est un point de chaînette, un peu comme du crochet. Résultat, une fois qu’on tire dessus, ça vient tout seul. Enfin, ça, je m’en suis rendu compte quand j’avais terminé…

 

coutures rabattues chemise couture coudre

 

Au début, je sépare le devant du dos, et je trouve ça :

 

coutures rabattues chemise couture coudre

 

Mais en réalité j’avais mal décousu ! Voici ce que donnent les marges de coutures correctement et entièrement dépliées :

 

coutures rabattues chemise couture coudre

 

Intéressant n’est-ce pas ? Traditionnellement (enfin selon la tradition que j’ai lue et observée depuis que j’ai commencé à coudre des chemises), la marge de couture du dos est de 0,6, celle du devant de 1,2. Le devant sert donc à faire la couture rabattue. Ici c’est l’inverse et c’est le dos qui enrobe littéralement la partie devant.

Autre fait intéressant : il existe de chaque côté une sorte de « marge esthétique » de 0,25 , que l’on retrouve une fois le tissu déplié, et que j’ai appelée « supplément ». On voit assez bien ce que cela rend sur la deuxième photo de l’article.

L’industrie du pap n’est donc pas avare en matériau puisque de 0,6 et 1,2 de marges de couture chez nous les couturiers amateurs, on passe à 2,0 et 1,25 : 1,25 cm de marge en plus pour être exact, ce qui multiplié par quelques centaines d’exemplaires ne doit pas être rien !

J’ai essayé de reproduire le procédé utilisé par l’industrie, mais je rencontre un problème technique : cette couture rabattue a je suis certain été cousue en une fois, avec une machine bien spéciale comme celle de Roy qui fait les coutures rabattues de jeans avec une propreté et une rapidité sublimes (regardez cette vidéo à 2’00). Bref, très belle manière d’avoir des coutures rabattues élégantes, mais la c’est la technologie (la machine) qui manque.

 

 

La couture d’emmanchure.

C’est une deuxième couture rabattue. Mais celle-ci est différente, car elle est plus large. De ce fait (à mon avis), la technologie évoquée pour la couture précédente ne marche pas et la technique se rapproche plus de ce que nous connaissons. A deux trois choses près…

 

Première interrogation quand on ragrde la couture sur l’envers : à quoi sert ce deuxième rang de fil qu’on distingue en bas ? louche… car il n’apparaît pas sur l’endroit.

 

couture rabattue chemise coudre homme

 

Au bout, on peut voir que la couture a été arrêtée plus tôt et que le restant de la manche à été plié sur le côté, comme pour la plaquette de manche qu’on a vue ici.

 

couture rabattue chemise coudre homme

 

Je déplie pour qu’on voit bien la fin de la couture, le rang de points supplémentaire, toujours pas élucidé…

 

couture rabattue chemise coudre homme

 

Je me suis donc attaché à découdre la surpiqûre, celle qu’on voit habituellement sur l’endroit. Ici vous avez une vue de l’envers : en bas se trouvait la surpiqûre (retirée) et aussi le rang toujours pas élucidé, et en haut c’est la piqûre d’assemblage (qu’on ne voit pas sur l’endroit).

 

couture rabattue chemise coudre homme

 

Et maintenant, je reste sur l’envers, mais je rabats la bande de la manche vers le haut, j’ouvre la couture, quoi, et là surprise ! On trouve d’abord des choses plutôt normales mais qu’il fait bon rappeler :

  • côté emmanchure, petit repli de tissu endroit vers l’envers. Ici il est vraiment petit : 0,4.
  • côté manche, repli plus important de tissu envers sur l’endroit. J’écris en gras parce que ça tombe moins sous le sens, même si c’est tout à fait habituel. J’ai indiqué l’envers avec des croix (deux petites sur le repli, une grande en haut sur la manche, une grande qu’on voit moins en bas sur l’emmanchure)
  • La marge de couture de la manche est plus de 2x plus grande que celle de l’emmanchure. De plus, le replli est légèrement inférieur à la moitié de la marge. C’est normal. Cela évite, lors de l’assemblage des deux pièces, que la marge de couture de la manche soit prise dans la couture et qu’on la voit apparaître sur l’endroit (c’est du vécu…). Donc le repli est de 0,7 et la marge restante de 0,9 : cela laisse 0,2 de marge pour coudre.
  • au milieu la couture d’assemblage, à peine visible. Les deux pièces ont été assemblées endroit contre endroit.

La chose qui change, c’est ce fameux rang supplémentaire dont on voit qu’il ne sert pas à autre chose… qu’à maintenir en place le tissu replié ! Ainsi piquée en place, la tête de manche est plus rapide à coudre, sans qu’on se demande sans arrêt si l’ourlet va tenir ou pas. C’est néanmoins une étape supplémentaire et je regarderai à l’avenir si ça en vaut la peine. A mon avis oui.

 

couture rabattue chemise coudre homme

 

C’est tout pour les coutures rabattues, je pense que vous avez votre dose. La prochaine fois on parlera de col et pied de col; Eux aussi nous raconteront une histoire originale.

 

Bonne couture !

 

A.

3 Réponses

  1. Très intéressant!!
  2. Merci pour toutes ces infos précieuses !

Laissez un commentaire