Chemise couleur feuilles d’érable.

Classé dans : Hommes, Penderie | 3
  • Il y a quelques mois, je vous avais parlé d’un tissu acheté à Montréal, dans cet article-ci. Ca y est, il est devenu une chemise ! Je me suis décidé à la faire pour le concours

    organisé par le blog Thread & Needles sur les souvenirs de voyages.

 

Chemise homme couture Augustin

 

Le tissu est bien évidemment typique du Canada : il y a non seulement le motif, mais aussi la matière, un coton gratté tout doux et tout chaud à l’extérieur comme à l’intérieur.

 

Chemise homme couture Augustin

 

Métrage.

Je me suis laissé un peu avoir lors de mon achat, n’ayant acheté que 1,7m pour réaliser cette chemise dans un tissu en 110 de large. Du coup j’étais un peu stressé lors de la coupe ! pour moi 1,60 m en 150 est très largement suffisant, il y a même de quoi faire des poches de pantalon dans les chutes.

 

Raccords.

Je suis un peu maniaque des raccords de carreaux, et la largeur du motif dont il était question m’a forcé à réfléchir pas mal en amont, surtout vu le peu de marge que j’avais niveau tissu.

  1. Où placer le centre dos ?
  2. Comment raccorder les empiècements ?
  3. Ne pas oublier le raccord dos/devant, faciliter par la coupe de cette chemise, sans pinces.
  4. Comment raccorder le col ?
  5. Comment et où raccorder les manches ? à ce propos, je mets ici le lien d’un article du forum Depiedencap qui il y a un an avait débattu sur l’une des chemises présentées par le tailleur Julien Scavini dans l’émission Cousu Main. La discussion est intéressante et vous pourrez vous y faire une idée.
  6. Symétrie et raccord des poches.

 

D’abord, et je ne m’en suis rendu compte qu’à la fin, il y a une chose primordiale à prendre en compte que je n’avais pas réalisée : à moins que le motif du tissu n’ait été dessiné spécialement pour votre tour de poitrine, il y a peu de chance que vous puissiez faire exactement 2, 3, 4, 5 fois le motif entre le dos et les devants. A un endroit il faut ruser, et le plus discret est certainement le côté. Or je suis parti du dos, ai raccordé sur les côtés, et n’a pas de raccord exact sur les devants du coup, heureusement, ça ne se voit pas beaucoup.

 

Chemise homme couture Augustin

 

Maintenant si je reprends dans l’ordre des questions et que je donne mes réponses, ça fait :

  1. Je prends le milieu dos au milieu d’une grosse bande. Il faut remarquer que le motif N’EST PAS symétrique de toutes façons.
  2. J’ai choisi de ne pas faire d’empiècement : j’ai donc joint le patron de l’empiècement et celui du dos lors de la coupe, et ai récupéré l’écart entre les deux par une pince horizontale. Voir la photo en dessous. L’empiècement en doublure, à l’intérieur, je l’ai coupé dans une chute, en ai surfilé le bas, et l’ai assemblé ensuite normalement.
  3. Pour ça j’ai placé un cran sur le dos et le devant pour être certain de couper les pièces à la même hauteur. Par rapport à ce que j’ai dit plus haut qu’on se comprenne bien : pour moi le raccord vertical n’a pas toujours besoin d’être exact, mais le raccord horizontal oui ! Il faudra un jour qu’on m’explique pour l’industrie du prêt-à-porter n’a toujours pas compris que c’était plus beau, même sur les chemises pas chères !
  4. Le col pose un pb car il n’est pas coupé dans le même sens que le dos. J’ai tenté un raccord de lignes jaunes, qui a plutôt fonctionné même si sur la photos il est un peu décalé.
  5. Pour les manches j’ai placé un cran sur le dos et un autre sur le haut de la couture de manche, mais je n’ai pas réussi mon coup à 100 %. Sur le devant, les rayures ne semblent pas raccordées horizontalement, mais c’est pourtant davantage le cas sur le dos. Le raccord de la manche à « l’empiècement » n’était pas non plus facile à cause du sens différent et donc du motif différent et ça fonctionne du coup à peu près mais pas complètement.
  6. Les poches ont pu être coupée en biais, j’ai cependant essayé de les avoir le plus symétriques possibles.

 

Chemise homme couture Augustin
La pince rend le raccord imperceptible. C’est un choix mais aussi une nécessité : je ne pouvais pas me permettre de couper un empiècement dans le biais avec mon peu de tissu…

 

La coupe.

J’aurai peut être dû commencer par là. Contrairement aux chemises que j’ai l’habitude de faire, celle-ci est plutôt « décontractée ». J’ai donc pris mon patron habituel, mais j’ai choisi de faire tomber les bords des devants et dos complètement à la verticale, pour donner plus d’ampleur, au lieu de les couper en les creusant à l’intérieur de manière à former l’habituelle pince dans la couture.

Je n’ai pas réalisé les pinces dans le dos non plus, de sorte que cette chemise n’est absolument pas cintrée. Je n’ai en revanche rien touché aux emmanchures, il m’aurait fallu plus de temps et je n’en avait pas. Elles sont donc hautes et étroites comme pour les chemises habillées.

Les poignets sont rectangulaires et j’ai réalisé des fentes de poignets types fentes simples.

 

Chemise homme couture Augustin
Désolé, j’aurais quand même pu me tenir droit…

 

La feuille d’érable.

Il me fallait plus qu’un tissu canadien, il me fallait une marque personnelle de mon attachement à ce pays. J’ai donc fait mes débuts en broderie avec cette feuille d’érable brodée sur la poche gauche.

J’ai donc décalqué le motif puis brodé au point de passé plat droit (j’en ai appris des choses !) avec un fil de coton DMC dont je ne prenais que 3 brins sur 6 à chaque fois. J’avais auparavant entoilé les deux poches avec un thermocollant léger.

 

Chemise homme couture Augustin

 

 

Chemise homme couture Augustin

 

Je n’ai pas présenté ma chemise au concours de T&N, à regret, les tragiques événements de novembre ayant bouleversé tous les plannings, mais je suis très heureux de vous la présenter aujourd’hui !

 

C’est mon dernier article pour 2015, une année d’expériences diverses que j’ai essayé de vous faire partager dès que possible, ce qui n’est pas toujours évident : on n’a pas toujours le temps de tricoter/coudre, alors parfois prendre et rajouter les photos par dizaines, gérer la rédaction, la mise en page etc, ce n’est tout simplement pas possible… Je suis néanmoins très heureux de tous les sujets que j’ai abordés avec vous, qui ne demandent pour certains que d’être continués ou aproffondis, et c’est bien sûr en tête de ma liste de bonnes résolutions 2016… avec peut-être des vidéos, grâce à un nouveau pied d’appareil qui peut se fixer partout (merci Papa noël), et plein de projets à venir…

Je remercie aussi toutes celles et ceux qui ont décidé de rejoindre ce blog, votre soutien et vos commentaires comptent beaucoup et je vous en remercie du fond du coeur.

 

Excellente fin d’année à toutes et tous, et à très bientôt !

 

A.

3 Réponses

  1. Impressive! I love the shoulder darts in place of a yoke, very suitable to the plaid matching.
  2. Je la trouve très belle cette chemise. Je n’avais rien vue des petits « défauts » avant que tu les soulignes. Et même après, il faut souvent que je regarde de près.
    • Augustin
      En effet, apprécier quelque chose sur quoi on a passé des heures est parfois pénible, car on est attentif au moindre détail… ça arrive à ma mère quand elle cuisine pendant longtemps ! merci pour commentaire, , et à bientôt !

Laissez un commentaire