Créer un pied pour coutures rabattues.

Classé dans : Matériel | 4

Un pied pour coutures rabattues (felling foot) est très pratique pour coudre une chemise ou un chemisier. Mais impossible d’en trouver pour ma machine industrielle. Donc il a fallu improviser.

J’ai pourtant cherché un moment. Partout où je voyais un vendeur de pieds pour machines industrielles, je rentrais, demandais, j’avais fait des photos depuis le livre de D. Coffin qui en parle et depuis internet. Les professionnels ne voyaient pas ce que je voulais ou ne disposaient pas d’un tel accessoire.

Ruminant mon malheur, j’ai regardé de plus près à quoi ressemblait ce fameux pied à coutures rabattues, et je me suis rendu compte que ce n’était autre qu’un cousin éloigné du pied à ourlet étroit. La solution était là !

 

Donc pour avoir un pied à coutures rabattues, il vous faut :

– un pied à ourlet étroit ;

– une pince plate ;

– une lime (à métal) ;

– 3 minutes devant vous.

 

pied rabatteur coutures rabattues
A gauche un pied ourleur pour petits ourlets de bas de chemise ; à droite le même en un peu plus grand, qui va être transformé en pied rabatteur pour coutures de 4 mm. environ.

 

Vous prenez votre pied ourleur. A l’aide de la pince plate, vous allez retirer ou du moins sortir la partie métallique courbe qui forme l’ourlet. C’est un peu barbare ? oui, mais ça marche. S’il reste du métal sur le pied, limez-le. Il y a une sorte de petit clou sous le pied qui guide le tissu pour l’ourler. Enlevez-le aussi. Sur la photo ci-dessous on le voit qui est encore en place sur le pied de droite.

C’est fini ! Il ne reste de votre pied ourleur que la partie qui rabat, tout simplement, et cela marche très bien, on peut rabattre le tissu sur une largeur qui dépend de votre pied (4, 6, 8 mm) sans que celui-ci ne soit enroulé sur lui-même comme avec l’ourleur.

 

pied rabatteur coutures rabattues
A gauche, toujours le pied ourleur ; à droite, le pied transformé, avant que je n’ôte complètement la volute métallique. La partie du pied restante permet de plaquer le tissu sur la gauche, mais sans l’enrouler sur lui-même. Au final on obtient donc une couture rabattue.

 

Je m’excuse pour la qualité moyenne des photos, je les avais prises un soir et ne m’étais pas rendu compte que c’était aussi peu clair ! J’essaierai de les refaire quand je serai rentré de vacances.

 

pied rabatteur coutures rabattues

 

Avant de vous lancer dans ces « travaux », vérifiez qu’il ‘existe vraiment pas de pied rabatteur pour votre machine à coudre ! moi j’ai dû le faire car pour les industrielles, je ne sais pas pourquoi mais ça ne se trouve pas ; ça tombait bien, un pied ourleur coûte 4E, mon pied rabatteur m’a donc coûté ce prix. Mais pour beaucoup de machines domestiques je pense qu’on peut le trouver. Après si vous êtes fan de bricolage c’est autre chose…

 

A bientôt avec un petit tricot…

A.

4 Réponses

  1. Christiane Quidet
    Je viens d’enlever la partie ourleur, très facile elle était fixée par une vis, je n’ai plus qu’à essayer le pied.
  2. Christiane Quidet
    Cela ne me fais pas une couture rabattue directe mais un excellent pied point droit pour piquer quel qu’en soit le sens tout au bord du tissu sans dévier Génial pour toutes les surpiqûres à faire sur une chemise, merci.
  3. Bonjour Augustin, merci pour ce tutoriel  » comment trasformer un narrow hem foot en felling foot ». Il me manque certaines informations à propos de la semelle du pied : celle ci comporte j’imagine une goutière en bas relief correspondant à la largeur recherchée non ? A quoi devrait ressembler la semelle de ce pied ? S’il y a des transformations spécifiques à faire, étant possesseur d’une fraiseuse de précision, je serais en mesure de pouvoir transformer des pieds ourleurs de manière technique pour moi et pour certains abonnés de votre blog !
    Merci pour les photos explicatives, les urilisateurs de machines industrielles vont pouvoir aussi avoir leur  » felling feet  » !!!
    • Augustin
      Bonjour Il faut que je vous fasse des photos du pied pour que vous puissiez vous rendre compte par vous même. Pour le moment je suis à l’étranger et n’ai pas mon pied… sous la main ! Je n’ai toujours pas résolu le mystère de l’absence de ce pied pour les industrielles. Je pense que c’est parce que la couture en question se fait avec une machine complètement différente, dite « à bras déporté », et qui fait toutes les opérations en une. J’ai récemment appris à faire cette couture rabattue de manière très nette sans l’aide d’un pied rabatteur, il faudra donc que je vois quel est le résultat qui me semblle le plus net des deux méthodes. En tout cas, à partir de ce pied ourleur, il avait seulement fallu retirer la petite lamelle supérieure qui enroule le tissu sur lui même. En revanche, il y a des questions de largeur en effet, puisqu’il existe différentes largeurs de pieds ourleurs.

Laissez un commentaire