Cabrera : Classic Tailoring Techniques

Classé dans : Bibliothèque | 4

Les livres sur la couture sont nombreux, ceux sur la couture pour homme le sont déjà beaucoup moins, et les livres d’une très grande qualité sur le sujet moins encore. Celui de Cabrera fait sans conteste partie de cette petite catégorie et c’est même un modèle du genre. Un indispensable. Une bible. Une référence. Bref vous aurez compris que je suis un fan.

 

Présentation

Roberto Cabrera et Patricia Flaherty Meyers, qui fut d’abord l’une de ses élèves, ont écrit ce livre pour fixer par écrit des techniques et des procédés de construction du vêtement qui habituellement se transmettent à l’oral, ceci dans le but de donner aux jeunes tailleurs, aux étudiants, et même aux couturiers amateurs (je traduis leurs propres mots) un manuel qui soit compréhensible tout en accédant aux enjeux de l’art du tailleur : la coupe, l’ajustement, la construction durable et élégante.

 

Contenu

L’ouvrage tient en 250 pages organisées en 9 chapitres. Des annexes, à savoir des patrons pour les poches, les ponts de braguettes et les épaulettes par exemple se trouvent aussi à la fin.

Une première partie sur les techniques et le matériel du tailleur fait rapidement le point sur les indispensables.

La deuxième partie attaque dans le vif du sujet et est pour moi un chapitre déjà remarquable de ce livre puisqu’elle traite du patron en lui-même et des ajustements que l’on peut y faire. Une troisième partie s’occupe de la construction de la toile, à partir des pièces principales du vêtement. Des dessins très clairs (c’est une chose formidable aussi d’avoir su dessiner sous un angle toujours pertinent avec force détails toutes les étapes et états du vêtement, ce qui n’est pas toujours facile…) montrent comment repérer les problèmes de coupe et à quel endroit agir pour les éviter.

Quelques pages ensuite sur le tissu en lui-même : basiques que sont le sens, le droit fil, la texture, le décatissage, etc., puis la coupe avec le marquage du tissu, ainsi que, chose extrêmement importante et même cruciale, le raccord des carreaux et des rayures !

Une fois que ces points, communs à tous les types de vêtement pour homme, ont été abordés, les chapitres 6, 7 et 8, qui constituent plus des 3/4 du livre, s’attachent à montrer et expliquer la construction de la veste, du pantalon et du gilet pour homme de A jusqu’à Z : couture des pinces, des poches (que l’on peut changer à sa guise grâce aux indications données précédemment), de la toile et du plastron pour la veste (la technique proposée pour le gilet est avec une toile thermocollante en revanche), couture des épaulettes, de la doublure, etc., etc.

Cabrera propose enfin un dernier chapitre sur les modifications du vêtement lui-même (longueur et largeur des jambes, des manches, comment refaire la doublure d’une veste…) avant de proposer les patrons des principales poches et parementures pour réaliser ce que l’on souhaite sur le pantalon ou la veste.

Je précise que les marges de coutures prises en compte dans ce livre sont sauf exceptions de 1,5 cm.

 

En conclusion

Je trouve juste dommage que le manteau ne soit pas abordé car je suppose qu’il faut une technique encore différent pour gérer un tissu épais. Par contre, sachez que le pendant féminin de ce livre existe dans la même édition, la couverture en est simplement bleue pour alors que celle du livre pour vêtements d’hommes est verte. Je ne l’ai pas encore achetée car les livres de Cabrera ne se trouvent pas en France, il faut les commander aux USA, et parfois leur prix est assez exorbitant. J’ai réussi à obtenir le mien pour 60 €, mais j’ai vu les prix dépasser la centaine. On peut parfois faire des affaires.

Après, je le redis, des livres comme celui-ci ne se trouvent pas à tous les coins de rue, et je pense que si je devais en garder un seul ce serait celui-ci. Il est simplement rageant de n’avoir pas la possibilité de consulter avant d’acheter. Je vous livre ci-dessous quelques photos du mien pour que vous vous fassiez une idée, et laissez-moi savoir si vous vous êtes laissés tenter par le vert ou le bleu. D’ailleurs, à la fin de cet article, je me suis moi-même laissé tenter par le bleu, et je l’ai trouvé à moins de 30 € !

 

P1000987
La couverture

 

 

P1000978
Le sommaire

 

 

 

P1000979
Premières modifications du patron

 

 

 

P1000980
Poches

 

 

 

cabrera classic tailoring techniques
Raccords de rabats de poches.

 

 

P1000982
Le pantalon

 

 

 

P1000983
Le gilet

 

 

 

P1000984
Les annexes

 

 

 

 

Acheter le livre de Cabrera

R. Cabrera & P. F. Meyers : Classic Tailoring Techniques, a construction guide for men’s wear.

Disponible ici pour les hommes à un prix exorbitant ; du coup je place ici le lien de la nouvelle édition, qui reste chère mais quand même plus abordable.

Pour les vêtements de femmes, c’est ici, à un tarif à peu près normal.

 

 

 

A très bientôt,

A.

 

 

4 Réponses

  1. Juste pour info, il me semble que ce livre
    http://www.amazon.fr/Classic-Tailoring-Techniques-Menswear-Construction/dp/1628921706/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1422817796&sr=8-2&keywords=cabrera+tailoring
    est la future ré-édition de celui dont tu parles, avec de nouveaux schémas.
    Il ne sera dispo qu’en mai 2015 (je guette la sortie), à voir s’il sera à la hauteur de l’original!
    • Augustin
      En effet tu as raison, merci de faire passer l’info ! je serais heureux de trouver dans cette deuxième édition une technique d’entoilage à la main pour le gilet par exemple, et peut être d’autres encore puisque le deuxième auteur change. Attendons donc !
    • Augustin
      Chère Anne,
      voici un lien vers une critique de la nouvelle édition par Jeffrey Diduch, un jeune tailleur très actif sur la toile par son blog passionnant, tuttofattomano.blogspot également connu sous le titre Madebyhands.
      Bonne lecture si tu aimes l’anglais.
      http://tuttofattoamano.blogspot.se/2015/05/classic-tailoring-techniques-for.html

      Pour les autres, voici un résumé traduit (première fois que je me lance dans l’exercice : be nice please !).

      « Le livre Classic Tailoring Techniques a été révisé par Denis Antoine qui est professeur de mode masculine à l’université de Savannah (Géorgie). Bien qu’il y ait d’autres références plus précises comme les livres de S. Hostek sur le sujet, il n’y en a probablement pas qui soient aussi claires pour le tailleur apprenti/débutant.
      Même si je pense qu’apprendre la couture tailleur à partir d’un livre est un peu comme apprendre le piano à partir d’un livre, cet ouvrage peut servir de base à un débutant et accompagner des études de tailleur.

      700 nouvelles photos sont présentées dans cette nouvelle édition dont la grande qualité est l’ajout de la couleur qui est d’une aide considérable pour la clarté des indications. La précision des différentes étapes s’en trouve grandement améliorée et c’est un avantage énorme.

      Nouveauté également, un chapitre sur l’utilisation du fer. Je trouve les indications pas toujours claires, mais je pense que c’est un sujet qu’il vaut mieux aborder directement sur le terrain.

      Les techniques présentées évitent toute originalité et surtout les difficultés particulièrement ardues qui pourraient survenir dans telle ou telle méthode plus personnelle. Il y a autant de manières de faire qu’il y a de tailleurs, et ce livre, rassemblant un certain nombre de connaissances communes à toutes, permet à l’étudiant d’avoir une bonne base.

      Je suis en revanche perplexe quant au traitement qui est réservé aux cols. Le livre recommande l’usage de patrons pré-dessinés applicables à tout modèle de veste. La technique traditionnelle procède autrement : montage d’un large dessous de col avec beaucoup d’excédant de tissu, puis on forme le dessus de col à la main, éventuellement à l’aide d’un « shaper » (qui donne la forme : je ne trouve pas de traduction !), puis on recoupe l’excès de tissu. Le recours à un patron pré-dessiné requière beaucoup de précision et d’habitude, et pour moi ce n’est donc pas la méthode la plus facile et la plus adroite.

      Il n’y a qu’une seule page consacrée au pressage final alors que personnellement je pense qu’on pourrait lui consacrer un livre entier, mais c’est certainement pour des raisons de temps et de place.

      Le livre est cher, c’est toujours le cas pour ce genre d’écrit, et si vous possédez déjà une édition je ne pense pas utile que vous rachetiez celle-ci. En revanche, si vous apprenez cet art difficile qu’est celui du tailleur, c’est un livre indispensable à acquérir. »

    • That’s a crcakerjack answer to an interesting question

Laissez un commentaire